Un esprit accueillant
par Benoît Saint Girons

 

Un lieu sera accueillant et générateur de bien-être s’il l’est aussi bien pour l’esprit que pour les sens. Ce qui s’y pense devrait avoir autant d’importance que ce qui s’y passe. Pourquoi alors notre tendance à privilégier le côté obscur dans les conversations ? Sommes nous à ce point malheureux que nous ne pouvons supporter le bonheur des autres et devons souligner les faiblesses de nos vies ? Les absents ont-ils à ce point tort qu’ils doivent systématiquement être moqués ou critiqués ?

Il y a dans la conversation plusieurs écueils à éviter et à refuser :

Critiquer quelqu’un qui ne peut pas se défendre et le faire devant d’autres personnes : si vous reprochez quelque chose à quelqu’un, allez le voir directement et réglez ensemble votre différent.

Analyser la vie et la société avec des lunettes noires sur les yeux et de la crotte dans le nez : si vous n’aimez pas quelque chose, cherchez des solutions, mettez les par écrit et faites un courrier à la personne compétente. S’il n’y a pas de solution, à quoi bon se morfondre ?

Entrer chez les autres par le trou de la serrure et rechercher leurs défauts : si la vie d’autrui vous intéresse à ce point, intéressez-vous plutôt aux plus démunis et aidez-les à surmonter leurs défauts.
 

Pour changer de vie, il faut parfois changer d’amis. Si votre entourage ne peut s’empêcher de pratiquer l’art de la CON-versation, exposez leur votre point de vue et essayez de les inciter à changer. Ils ne veulent pas vous écouter ? Et bien alors ne les écoutez plus : mieux vaut une sereine absence qu’une présence négative...


Un jour, quelqu’un vient voir Socrate et lui dit :
- Ecoute moi Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s’est conduit.
- Attends ! interrompit le philosophe. As-tu contrôlé si tout ce que tu veux me dire est vrai ?
- Non, je l’ai entendu raconter mais…
- Bon d’accord : ce que tu veux me dire n’est peut être pas tout à fait vrai. Mais est-ce au moins quelque chose de bon ?
- Non, pas vraiment, c’est même plutôt le contraire…
- Est-ce au moins utile de me raconter ce que tu as envie de me dire ?
- Utile ? Pas précisément…
- Et bien! dit Socrate en souriant, si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir et je te conseille de l’oublier.



Ce conseil de Socrate devrait être disponible sous forme de chewing gum ou de bonbon à mâcher ou à sucer en permanence avant de s’exprimer… « Qui mal dit, mal lui vient » dit en effet un proverbe français. Cette règle de style karmique ne s’applique pas uniquement à l’animosité de la personne insultée mais d’abord à la réaction de mon esprit : le mal s’infiltre, pénètre en profondeur et commence à pourrir ma vie : « Je dis du mal, donc je suis méchant. Je suis méchant donc je suis malheureux. Je suis malheureux donc je dis du mal… »

Le plus facile, dans ce cercle infernal, ne sera pas de changer ses sentiments mais ses actions : « Qui bien dit, bien lui vient ! ». Nous devrions être vertueux pour nous-mêmes avant de l’être pour les autres car c’est l’image renvoyée par le miroir qui influencera notre bien-être au quotidien. Se tromper et avoir des paroles blessantes à chaud arrive à tout le monde et il n’y a pas à se formaliser. Persister dans son erreur et répandre volontairement des ragots relève par contre de l’inconscience ou du masochisme. Afin de bénéficier d’un environnement accueillant, commençons par accueillir et par respecter.


Benoît Saint Girons

Extrait de son livre l'Autre Choix: choisir la liberté et le bien-être. (à paraître)
www.lebienetre.org

 

Si vous souhaitez compléter ou réagir à cet article, contactez-nous!

 

 


Le Guide du Bien-être à Genève est publié par l'Association Suisse Bien-être (ASBE)
Tél: 022 320 8886 (Mer et Jeu 15h à 17h)
, info@guidebienetre.com, accueil, Inscriptions

© Copyrights Benoît SAINT GIRONS
Toute reproduction de ce site, même partiellement, est interdite sans accord préalable.
L’Editeur et la rédaction ont fait preuve de prudence quand aux informations publiées mais déclinent par avance
  toute responsabilité par rapport à l’exactitude et à l’utilisation des informations fournies sur ce site. 
Les articles et opinions exprimées n’engagent en outre que leurs auteurs.