Antoine Larousso

L A   M A I S O N   D U
B I E N -
 Ê T R E

Une question de relaxation...


– C’est pour cela que nous souhaitons nous diversifier et que nous recherchons un collaborateur. Que diriez-vous de nous aider à
lancer une ligne de CD thérapeutiques pour la gestion des stress ?
– Des CD ?
– Et pourquoi pas des CD ? Si l’on admet que
le stress vient du mental, n’est-ce pas à ce niveau là qu’il conviendrait d’abord d’agir ? Le Dr. Milton Erickson a développé des techniques auditives très efficaces et, au vu de toutes les pathologies liées au stress , je crois qu’il serait grand temps de les mettre à disposition du public. Alors, pouvons-nous compter sur vous ?

"Le Mendiant et le Milliardaire"
de Benoît Saint Girons
 


Un destin exceptionnel…

« Je suis navré mais votre fils ne passera pas la nuit… »

Lorsque le jeune Milton Erickson entend son médecin parler ainsi à ses parents, il n’en croit pas ses oreilles. Comment peut-on décider de sa vie à sa place ? A 17 ans, fort d’un caractère déjà bien trempé, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Certes, la poliomyélite est une maladie incurable. Il doit néanmoins y avoir des solutions…

Une quarantaine d’année plus tard, au milieu des années 50, le
Dr. Erickson est convoqué devant le Conseil de l'Ordre des Médecins. Ses confrères trouvent ses pratiques étranges et envisagent de le radier. Selon la légende, il prend la parole et, se servant de ses techniques et du ton de sa voix, met la salle en état hypnotique.

Il mourra finalement à l’âge de 79 ans. On estime qu’il a aidé près de
30000 patients…
 

La maladie n’est pas une fatalité ! Voici sommairement résumé le message de cet extraordinaire thérapeute. Comme avant lui le pharmacien Emile Coué, auteur de la fameuse méthode d’autosuggestion – snobée en France mais très respectée en Suisse et dans les pays anglo-saxons – le Docteur Erickson a développé le paradigme selon lequel nous possédons tous en nous même de formidables capacités d’auto-guérison. Si nous nous imaginons guéris, si notre esprit est persuadé de recouvrer la santé, alors notre corps suivra et les résultats seront parfois spectaculaires.

L’étude de l’influence de l’esprit sur le bon ou mauvais fonctionnement de l’organisme forme ce que l’on appelle désormais
la médecine psychosomatique. De plus en plus de médecins fidèles au serment d’Hippocrate s’y intéressent. Enfin une révolution des soins à l’horizon ?
 
 

 


La cause des stress…


Entre 50 et 80% des consultations des médecins généralistes seraient de nos jours relatifs à des problèmes de stress. Si à première vue, ses causes proviennent d’attaques du monde extérieur (manque de temps, embouteillages ou patron colérique par exemple), comment expliquer alors la différence de réactions selon les individus ? La même pluie me laissera indifférent si je suis au bureau, me ravira si je suis agriculteur, m’agacera si j’avais prévu d’aller à la plage, etc.

D’où cette idée fondamentale : si l’environnement peut effectivement influencer mon état, c’est
mon interprétation personnelle de l’événement qui fera avant tout la différence. Ou encore : le stress résulte souvent d’une mauvaise communication entre l’homme et son environnement.
 


A cet égard,
l’inconscient joue un rôle fondamental. Sorte de "boîte noire" qui enregistre toute notre vie, chacun de nos sentiments et de nos expériences – que ceux-ci soient positifs ou négatifs – y laissent des traces. Ces empreintes influenceront notre vision du monde et nos réactions.

Imaginons que notre subconscient soit une baignoire remplie d’eau. Dans le passé, nous y avons placé plusieurs types de colorants : certains étaient lumineux mais d’autres noirs. Progressivement, notre bain a peut-être pris une coloration assez sombre, influençant ainsi négativement notre interprétation de la vie. Il n’est pas possible de changer l’eau ou d’enlever le colorant incriminé. La psychanalyse s’intéresse aux colorants les plus noirs et scrute l’eau à la loupe, à la recherche de traces oubliées. Les drogues et autres psychotropes illuminent artificiellement le bain. Pour ma part, je préfère
rajouter de l’eau (l’action) ou des colorants plus lumineux (les pensées positives).
 


 


Changer sa vision du monde pour changer sa vie !

L’accumulation de richesse n’est vraiment bénéfique qu’à un endroit : notre esprit. Cet enrichissement peut correspondre à une remise en cause de préjugés, à l’acquisition de nouvelles connaissances ou – plus fondamental – au rajout d’images, de couleurs et de pensées positives. Ce n’est en effet pas parce que les idées sont gratuites qu’il s’agit de penser n’importe quoi !

De nombreuses techniques existent pour nous permettre de communiquer plus efficacement avec notre système nerveux et renforcer nos défenses psychologiques: la méthode Coué, la sophrologie, la PNL, la visualisation, la méditation, la mantrathérapie (récitation de mantra),… Je souhaiterais parler ici d’une nouvelle piste méconnue pour changer la couleur de son bain sans effort : les Audiocaments Méta-Relaxation, basés sur la technique de la multi-évocations et des suggestions indirectes du fameux Docteur Milton H. Erickson !

 

Le principe est à la fois
révolutionnaire et extrêmement simple. Sur un support audio, deux histoires sont racontées en même temps : l’une dans l’oreille droite, la seconde dans l’oreille gauche (ou vice versa). Il ne s’agit pas de messages subliminaux mais de paroles bien audibles. Plongé dans un état de relaxation de type sophronique (ondes alpha), à la limite du sommeil, le patient n’a aucun mal à décrocher, à lâcher prise et à laisser les messages imprégner son esprit inconscient.

Pourquoi ces messages finiraient-ils dans l’inconscient ? D’abord parce que, comme nous l’avons vu,
tout finit d’une manière ou d’une autre dans l’inconscient. Ensuite, parce que le langage des histoires utilisé est celui du subconscient : la métaphore et les suggestions indirectes. Le Docteur Erickson a en effet mis en évidence la forte réceptivité du subconscient aux contes de fées, métaphores d’animaux, légendes et autres symboles. Cela aussi se comprend aisément : la résistance de l’esprit conscient est amoindrie et le subconscient interprète le message positif à sa manière.
 


 


Bien évidemment, le résultat n’intervient pas toujours du premier coup : il faut parfois plusieurs couches de peintures pour faire disparaître une tâche et pas mal de colorant lumineux pour éclaircir un bain sombre! Mais le bien-être est déjà là puisque cette méthode ne nécessite aucun effort sinon de savoir se relaxer. Prendre 30 minutes pour soi par jour procure déjà bien des bienfaits…

Voilà maintenant 15 ans que cette méthode est développée par des médecins et testée avec succès en milieu hospitalier. En Belgique, la Méta-Relaxation est recommandée par le
Ministère de la Santé et est disponible dans presque toutes les pharmacies. En Suisse, une dizaine de pharmacies et librairies à la pointe du bien-être la proposent. En France ? Nada!  Le lobby pharmaceutique est trop puissant...
 

Il est bien évident en effet que les méthodes d’auto-guérison ne plaisent pas à tout le monde. Derrière un scepticisme de principe se cache aussi parfois
une affaire de gros sous : il est plus rentable d’abrutir à coup de somnifères dont il faudra constamment augmenter les doses que de vendre une fois pour toute un disque tout aussi efficace…

Pour être juste, la notion de médecine psychosomatique perturbe aussi nombre de malades : cela signifierait en effet qu’ils sont – tout au moins en partie – responsables de leurs problèmes ! Et comme il est
plus simple d’avaler une pilule que de se remettre en cause, le mythe de la pilule du bonheur a encore de beaux jours devant lui…

Mais pour les autres, les hommes et les femmes libres et responsables, n’est-il pas réconfortant de savoir que des solutions alternatives existent, que le bien-être est à notre portée et qu’il s’agit finalement – avant toute chose – d’une affaire de choix ?
 

Article du GHI (18-19 janvier 2006)

 


Il existe au total 35 CD Méta-Relaxation : pour gérer les pathologies liées au stress (insomnies, mal de dos, problèmes de digestion, problèmes cardiaques,…), aider à changer d’habitude (maigrir, arrêter de fumer,…) ou renforcer son mental (mémoire, confiance en soi, sexualité,…). Informations complémentaires sur  : www.psychowell.ch
 

 


La Maison du Bien-Être
Centre Oasis, 9 rue du Vélodrome 1205 Genève, Suisse
Tél: + 41 (0)22 320 8886   antoine[at]maisondubienetre.com

© Textes et Photos Copyrights Benoît Saint Girons / Toute reproduction interdite sans accord préalable.
L'auteur et l'éditeur déclinent toute responsabilités quand à l'utilisation des informations proposées sur ce site.
Toute pathologie sérieuse nécessite de consulter un médecin ou un thérapeute compétent