Les bienfaits des miels!

Les vertus       ► qu'est-ce que le miel        les variétés
la récolte
       la dégustation

« Rien ne ressemble à une âme comme une abeille, 
elle va de fleur en fleur comme une âme d'étoile en étoile, 
et elle rapporte le miel comme l'âme rapporte la lumière.
»

(Victor Hugo, Quatre-Vingt-Treize) 


Aliment aux propriétés quasi-magiques, le miel est connu depuis la nuit des temps. Il est ainsi à l'origine de nombreux mythes et symboliques. Dans la mythologie grecque, le fils du dieu Apollon, Aristée, possède des ruches et enseigne l'apiculture aux hommes, tandis que les dieux de l'Olympe font du miel leur boisson favorite. Dans l'ancienne Egypte,  les abeilles naissent des larmes du Dieu solaire Râ et le miel fait partie de toutes les offrandes religieuses. Chez les Celtes, buveurs d'hydromel, source d'immortalité, l'abeille évoque la sagesse et l'immortalité de l'âme. En Inde, l'abeille représente parfois l'esprit s'enivrant du pollen de la connaissance. Du fait de son ambivalence - la douceur du miel et la punition du dard - l'abeille est parfois l'emblème du Christ. Le Coran décrit le miel comme une source de guérison et, selon le Prophète, il s'agit là d'une "manière originale de protéger la santé que seul un homme intelligent et vertueux peut connaître." Chez les indiens d'Amérique, le miel est un élément majeur dans les rituels d'initiation et de purification. Chez les gouvernants, la communauté des abeilles - avec ses ouvrières et sa reine - inspire le système monarchique: Napoléon 1er fait de l'abeille un motif omniprésent, sur ses tapis comme sur son manteau de sacre... 

 

Les nombreuses vertus du miel...

Produit 100% naturel, sans aucun additif ni conservateur, le miel est un concentré de bienfaits et de douceurs! Quelques propriétés:

Composé d'environ 75% de sucres simples (fructose et glucose pour 70%, saccharose seulement 5% contre 100% pour le sucre blanc) facilement assimilés par l'organisme, le miel est de la dynamique énergétique!  C'est un aliment idéal pour les personnes actives et les sportifs puisqu'il augmente l'endurance et favorise la récupération.

Le miel a un pouvoir sucrant deux fois plus important que le sucre mais apporte moins de calories. On aurait donc tout intérêt à remplacer la saccharose raffinée, dévitalisée et blanchie (le sucre blanc industriel "classique") que nous consommons tous, par du miel... 

Le miel a toujours été reconnu comme une source de longévité, il possède un pouvoir cicatrisant en application externe et est un remède réputé contre les irritations de la gorge. 

Le miel, grâce à ses sels minéraux, aide à la croissance en favorisant la rétention du calcium et du magnésium et aide à combattre l'anémie en favorisant la production de globules rouges. C'est ainsi un aliment à privilégier chez les enfants.

Le miel a aussi des propriétés anti-bactérienne, anti-anémique, anti-toxique, antiseptique, antibiotique, digestive, régénératrice, rééquilibrante, reminéralisante et anti-stress...

Comme nous le verrons plus loin, chaque miel est unique. Les vertus nutritionnelles varient donc d'un type de miel à un autre, en fonction des fleurs et des plantes dont il est issu. Globalement, toutefois, le miel est l'aliment de vie par excellence!  Une consommation régulière de miel (environ 40 gr par jour) renforce l'organisme et aide à compenser les carences alimentaires. Hippocrate, le père de la médecine (460.377 av. J.C), utilisait le miel pour la confection de nombreux médicaments...

 

Qu'est-ce que le miel ?

Selon la définition courante, le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques (c'est à dire capables de produire du miel, du latin mellis=miel et ferre=porter) à partir du nectar des fleurs ou des sécrétions issues des parties vivantes de plantes ou se trouvant sur elles (miellat), qu'elles butinent, transforment, combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.

Le nectar est un subtil mélange d'eau et de sucres sécrété par les fleurs pour attirer les abeilles et donc se reproduire.  Ce sont en effet les abeilles qui participent à l'indispensable pollinisation.  Comme le notait Einstein: « Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, l'Homme n'aurait plus que 4 années à vivre; plus d'abeilles, plus de pollinisation, plus d'herbe, plus d'animaux, plus d'hommes...»

Le miellat est quant à lui une déjection d'un autre insecte, en général le puceron. Celui-ci se nourrit de la sève des végétaux qui l'abrite (les sapins, les épicéas, les chênes, les érables, les tilleuls mais aussi les blés) et rejette l'excédent sucré.  Les fourmis, également folles de miellat, vont jusqu'à élever les pucerons...

En moyenne, une ruche composée de 30'000 abeilles (en hivers, jusqu'à 100'000 en été) produit de 20 à 30kg de miel par année. Au maximum, une abeille produirait donc 1 gr de miel par an. Mais comme une abeille ouvrière ne vit en moyenne que 45 jours et qu'elle ne butine qu'à partir de son 22ème jour de vie (elle exerce auparavant les métiers de nettoyeuse, de nourrice, de magasinière, de bâtisseuse de rayons de miel et de sentinelle) soit au total 24 jours seulement, il faut en fait la vie de plus de 15 abeilles pour produire 1gr de miel et plus de 3800 abeilles pour un pot de 250gr. De même, il faut de 3 à 4 kg de nectar ou de miellat pour produire 1 kg de miel, ce qui représente l'équivalent de 40'000 voyages environs!

Le miel est récolté à l'état liquide par l'apiculteur. Il se cristallise ensuite naturellement, en fonction de son taux de fructose et de glucose. Plus un miel contiendra de glucose et plus il cristallisera. Le miel d'acacia, riche en fructose, restera ainsi liquide, tandis que le miel de lavande deviendra solide. Cette différence n'altère en rien le goût. 

 

Les variétés de miel...

Il existe autant de variétés de miels que de variétés d'abeilles (celles qui produisent le miel répondent au doux nom latin de Apis mellifica ou Apis mellifera). Il existe aussi autant de miels que de variétés de fleurs, de plantes ou d'arbres mellifères!  Et il existe enfin autant de miel que de floraisons, de terroirs, de météo et de méthode de récolte!  Les combinaisons sont donc infinies. C'est bien dans le miel que la nature révèle le mieux sa richesse et sa diversité! 

Nous avons vu que le miel provenait de deux substances. A la base, le miel peut donc être scindé en miel de nectar, provenant des fleurs, ou en miel de miellat, provenant des arbres ou des plantes mellifères.

Ensuite, il s'agit de préciser le type de nectar ou de miellat. Pour les miels à base de nectar, les miels existent ainsi en crus mono floraux (miel d'acacia, de lavande, etc.) ou en crus poly floraux, miels "toutes fleurs", alors classés selon les lieux de récolte (montagne, forêt...), les saisons ( miels de printemps ou d'été...) ou les zones géographiques (miel de Provence, miel de Corse, miel étranger, etc.).

Pour être précis, un miel de lavande sera donc en fait, par exemple, un miel de France, de Provence, d'été, de forêt, de nectar, de lavande. Et à un miel d'appellation d'origine correspondra la catégorie de fleurs et de plantes de la région. 

Comment fait-on pour demander aux abeilles de produire exclusivement du miel de lavande?  Le moment de la floraison venu, l'apiculteur transporte simplement ses ruches près de champs de lavande. Les abeilles, qui ont beaucoup de travail, vont en effet de préférence vers la source de nectar ou de miellat la plus proche et la plus abondante.

Notons enfin qu'une nouvelle variété de "miel" a fait tristement son apparition. Il s'agit de contrefaçons chinoises à base de sucres et contenant des antibiotiques. Vendues évidemment bien moins chères,  elles transitent parfois par les pays de l'est avant d'arriver chez nous, en toute illégalité. Il convient donc de se méfier des prix "cassés" et d'acheter de préférence son miel chez un revendeur garantissant la provenance. Selon la législation européenne, un "miel" est toujours "pur" et "naturel", et il est donc interdit d'inscrire ces qualificatifs sur les pots.

 

La récolte et la conservation du miel...

Les miels que nous vous proposons sont des miels récoltés en Provence à froid, de façon traditionnelle et manuelle, non chauffées, non mélangées et non sucrées. 

Le miel est de plus récolté sans répulsif chimique ou fumée, mais par soufflage. Les abeilles sont ainsi chassées en douceur et aucune odeur parasite ne vient contaminer le miel. 

Celui-ci est ensuite extrait à froid. Il décante à 30-35°C, la même température que la ruche et passe par un triple tamis en nylon avant de reposer une à deux semaines en cuve à température ambiante. 

Il est ensuite conditionné en pot de verre ou stocké en fût alimentaire pour une longue conservation. Tout le matériel en contact avec le miel est en acier inoxydable (inox), afin de préserver sa pureté.

A l'abri de la chaleur, du froid, de la lumière et de l'humidité, le miel se conserve facilement deux ans. Une fois ouvert, il convient de bien refermer son couvercle et de le conserver loin de la chaleur, à température ambiante. Inutile de le mettre au froid.

 

La dégustation des miels...

En règle générale, plus le miel sera de couleur foncée et plus sa saveur sera prononcée. Lors d'une dégustation, il conviendra d'aller du moins fort au plus fort, par exemple:

On alternera la dégustation de deux ou trois miels avec une gorgée d'eau, une bouchée de pain ou un morceau de pomme. Le miel sera en général davantage apprécié sur une biscotte ou du pain beurrés, le beurre servant à masquer le goût du pain ou de la biscotte.  

Miel d'acacia: 
Miel de couleur très claire à jaune léger et toujours liquide. Odeurs faibles, arômes floraux avec des nuances de vanilles. Peu intense mais délicat. Forte sucrosité, sans acidité ni amertume. Peu persistant en bouche. C'est un régulateur intestinal, également calmant et reconstituant. Il sera apprécié par tous, y compris des très jeunes enfants. 

Miel de lavande:
Miel de couleur claire et cristallisée avec des grains fins. Odeurs végétales plus ou moins fruité, plutôt intense. Arômes floraux de type amande douce. Riche et puissant, long en bouche. Acidité faible, sans amertume.
C'est un antiseptique et un anti-inflammatoire pour les voies respiratoires. 

Miel de fleurs de Provence:
Il s'agit d'un cru poly floral, constitué des fleurs de la région: la lavande essentiellement mais aussi le thym, le romarin, le serpolet, etc. C'est un miel de couleur claire et finement cristallisé, à la saveur un peu plus prononcée que les miels précédents. On y retrouvera les subtils arômes des fleurs le constituant. 

Miel de Tilleul:
De couleur jaune clair à jaune foncé, il cristallise assez moyennement. Arôme et saveur typique du tilleul qui rappelle l’infusion, moyennement persistant.

Miel de Garrigue:
Mélange de fleurs typique de la garrigue: romarin, thym, sarriette, dorycnium, ronce…Odeur variable mais assez aromatique. Saveur assez soutenue. Long en bouche.

Miel de châtaignier:
Miel de couleur brune assez foncée. Il reste plus ou moins longtemps à l’état liquide puis cristallise, généralement grossièrement. Odeur forte, saveur boisé qui se termine par une certaine amertume. Miel assez tannique, très persistant en bouche. Un cru très typé, facilement reconnaissable. Ce miel a la particularité de favoriser la circulation sanguine.

Miel de forêt:
Un autre cru poly floral à base de chêne, de ronces et d'une multitude de fleurs. Toujours très sombre, parfois roux foncé, reste liquide longtemps, puis cristallise, parfois finement, parfois grossièrement. Odeur forte de caramel, de réglisse, mais plus sucré que le châtaignier. Ces caractéristiques varie suivant l’origine du miellat ; conifères, chênes, tilleul, hêtres, céréales… Arômes balsamiques, parfois mentholés, résineux, persistant en bouche. Récolté en altitude, ce miel est notamment un antiseptique des voies respiratoires. 
 

 

COMMENTAIRES:

"Je viens de lire votre article sur les bienfaits du miel et je le trouve très intéressant. Depuis peu, je me suis mit à consommer du miel provenant de petits producteurs (et non pas de supermarché, car je ne suis pas convaincu que ce soit la même qualité, je tenais à le préciser) et comme je voyage beaucoup en France, je m'arrange toujours pour ramener un pot de miel différent. Ma préférence va au miel d'Acacias et d'oranger. J'ai pris l'habitude chaque soir de me préparer une infusion à base de Tilleul et de Verveine, de temps à autre avec de la Camomille mais sans jamais oublier d'ajouter une généreuse cuillère à café de miel. Résultat, mes nuits sont paisibles, je n'ai plus aucun problème de digestion et de plus, moi qui suit d'ordinaire de nature plutôt nerveuse, je me sent calme et apaisé. Ces effets se sont manifestés au bout d'une semaine de prise. Mais je compte bien d'ici quelques temps, varier mon apport de miel avec les différentes variétés.
C'est bel et bien un nectar naturel qui à des effets on ne peut plus bénéfique sur notre organisme aussi, protégeons ces nobles insectes qui nous apportent ce "cadeau" nourrissant et bienfaisant.
"  (Olivier DESCAMPS, septembre 2009)
 

 

Si vous souhaitez compléter ou réagir à cet article, contactez-nous!

 


Le Guide du Bien-être à Genève est publié par l'Association Suisse Bien-être (ASBE) & Passions Editions S.A.
Tél: 079 579 5400
, info@guidebienetre.com, accueil 

© Copyrights Benoît SAINT GIRONS
Toute reproduction de ce site, même partiellement, est interdite sans accord préalable.
L’Editeur et la rédaction ont fait preuve de prudence quand aux informations publiées mais déclinent par avance
  toute responsabilité par rapport à l’exactitude et à l’utilisation des informations fournies sur ce site. 
Les articles et opinions exprimées n’engagent en outre que leurs auteurs.