Le Taiji Quan
par Gaspar Barrios

Le Taiji Quan ou Boxe du Faîte Suprême est l’un des arts martiaux chinois les plus répandus dans le monde. Il puise ses racines dans le terreau d’anciennes techniques de combat et de santé et est partie intégrante de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Selon la légende, Zhang Sanfeng, célèbre taoïste de la dynastie des Songs (900 à 1279), surnommé le « Maître des Trois Pics », créa cette discipline à partir de son courant de la boxe des 5 monts Wudang. Cette technique aurait pour origine un songe: « Alors qu’il était assoupi, il eut la vision d’un combat entre une cigogne et un serpent. Chaque fois que l’oiseau essayait de frapper le reptile, celui-ci se dérobait avec souplesse, présentant la queue et frappant avec la tête, montrant la tête et fouettant avec la queue, tant et si bien que la cigogne dû cesser le duel. »

Zhang Sanfeng saisit alors l’importance de la lenteur sur la rapidité, de la souplesse sur la force, de l’intention sur la volonté… Il s’inspira de ces préceptes pour mettre au point cette forme de boxe qui fut à l’origine du développement des arts martiaux internes. 

Quoi qu’il en soit, la spécificité du Taiji Quan par rapport aux autres formes martiales saute aux yeux. Dans la pratique courante, il s’agit plus d’une sorte de gymnastique énergétique non violente que d’un art de combat. Ce n’est que dans ses formes les plus abouties et après de longues années de pratique qu’il se révèle redoutable! 

L’image classique du Taiji Quan est celle de ce vieux chinois à longue barbe qui, à l’aube, dans un parc encore couvert de brume, enchaîne les mouvements au ralenti. Fluidité. Souplesse. Calme. Sérénité. Il ne fait plus qu’un avec son environnement et semble être en harmonie avec le cosmos entier. Le temps semblant s’être arrêté, il est logique que ce vieux chinois paraisse bien plus jeune que son âge. Il est bien connu que le Taiji Quan favorise la longévité et maintient en excellente santé! 

La pratique du Taiji Quan développe la concentration, la souplesse, l’agilité, accroît la perception et la circulation des énergies du corps. Parmi ses vertus thérapeutiques, citons l’amélioration du métabolisme, de la digestion, de la tension artérielle, de la circulation sanguine, l’apaisement du système nerveux central, le renforcement des défenses immunitaires, etc. Calme vis à vis du monde extérieur, le Taiji Qian n’extériorise pas l’énergie mais au contraire l’intériorise: il remplit de vitalité le corps entier!

En outre, le Taiji Quan favorise l’équilibre de tous les éléments du corps par l’harmonie entre les deux forces opposées et complémentaires du Yin et du Yang. Ces forces s’affrontent sous la forme d’une énergie (le Qi) qui parcourt le corps selon des lignes bien déterminées (les méridiens). La distribution de cette énergie peut subir des perturbations qui entravent sa libre circulation. Les organes peuvent ainsi souffrir par excès ou manque d’énergie.

D’un point de vue plus spirituel, la pratique du Taiji Quan peut également être assimilée à un exercice de méditation. Les mouvements lents contrastent avec les trépidations du monde moderne et incitent à une redécouverte de son corps. Faîtes vous même l’expérience: faîtes délibérément vos gestes au ralenti, en vous concentrant sur le déplacement de votre corps dans l’espace. Ne vous sentez-vous pas tout de suite plus apaisé?

La pratique du Taiji Quan se déroule généralement sur trois axes :

Les exercices de base (Ji Ben Dong Zuo) constituent une phase de préparation, de nettoyage et de fortification de la santé (ils renforcent la force intérieure du dos et des jambes, détendent les articulations et les muscles et familiarisent avec la coordination de la respiration et du mouvement …Le débutant doit pratiquer matin et soir sans se précipiter ni forcer le corps et en suivant une progression naturelle. Peu à peu, le corps gagnera en souplesse, en résistance et en tonicité, ce qui permettra l’apprentissage de la « Boxe » proprement dite.

La forme (Tao) et le travail des 13 postures (Shi San Shi) et des 3 séquences (Duan) : c’est la synthèse des mouvements principaux que l’on retrouve dans l’apprentissage des formes séquencées. On dit qu’il faut au moins 3 ans pour mémoriser l’enchaînement et davantage d’années voire toute une vie pour intégrer et comprendre chaque mouvement afin d’exceller dans cet art. Cette partie de la séance participe plus de la mémorisation.

La pratique de la poussée des mains (Tui Shou) : travail de mise en pratique des principes essentiels avec partenaire. Un jeu de transformation d’énergie s’élabore grâce au développement de la sensibilité dans l’alternance de l’attaque et de l’esquive. 

A un niveau supérieur s’ajoutent les applications martiales, le combat libre (San Shou ou dispersion des mains), la pratique des armes (épée, éventail, sabre, bâton) et la méditation taoïste ( Neigong ) qui sont transmises le plus souvent sous la forme de stages. 

Quelle école choisir ? Il existe plusieurs filiations de Taiji Quan, elles-mêmes souvent subdivisées en plusieurs écoles. En définitive, c’est le professeur qui fera la qualité de l’enseignement: pour une énergie harmonieuse, c’est avec lui que le courant doit bien passer! Les autres élèves et le lieu d’étude ont également leur importance et il est donc indispensable de se déplacer et de comparer les offres. La plupart des écoles proposent un cours d’essai. Profitez-en pour découvrir les bienfaits du Taiji Quan!

 

Gaspar Barrios
Acupuncteur et professeur de Taiji Quan
Natel: 078 652 7626

 

 

Si vous souhaitez compléter ou réagir à cet article, contactez-nous!

 

 

 

Le Guide du Bien-être à Genève est publié par l'Association Suisse Bien-être (ASBE)
Tél: 022 320 8886 (Mer et Vend 15h à 17h)
, info@guidebienetre.com, accueil, Inscriptions

© Copyrights Benoît SAINT GIRONS
Toute reproduction de ce site, même partiellement, est interdite sans accord préalable.
L’Editeur et la rédaction ont fait preuve de prudence quand aux informations publiées mais déclinent par avance
  toute responsabilité par rapport à l’exactitude et à l’utilisation des informations fournies sur ce site. 
Les articles et opinions exprimées n’engagent en outre que leurs auteurs.